Le lac Baïkal et ses petits imprévus


24 Septembre 2013

Avant de nous rendre au lac Baïkal, on se repose une journée à Irkoutsk, histoire de se remettre du transsibérien. Pas grand-chose à dire sur la capitale de la Sibérie qui, malgré quelques jolis bâtiments, ne marquera pas nos esprits. Dès le lendemain, on décide donc de partir pour Listvianka, petite ville qui borde le lac Baïkal située à 1h30 en bus d’Irkoutsk.

Se méfier des indications russes

Le lac Baïkal et ses petits imprévus
A l’office du tourisme, on nous indique qu’il y a une navette à 9h. Motivé, on se lève à 6h30 pour avoir le temps de déposer avant nos deux gros sacs à la consigne de la gare puisque l’on y revient dans deux jours pour se rendre en Mongolie. Cela aurait sûrement suffit si on savait parler Russe. Mais, entre la recherche des stations de bus, de la salle pour mettre nos sacs et de la gare routière, on arrive avec une bonne demi-heure de retard. Avec chance, des compagnies privées organisent d’autres voyages. Le suivant n’est qu’à 11h. 

On arrive là-bas à 12h30. On se dit que l’on a encore le temps de faire une randonnée de six heures qui relie Listvankia à Bolche Koty. On ne perd pas de temps et on se lance sur le sentier. A l’office de tourisme de la ville, on nous dit qu’il n’y aucun risque de se perdre. On y va donc confiant. Au bout de vingt minutes de marche, on rencontre à un croissement un couple qui nous dit qu’ils ont rebroussé chemin car cela ne correspondait pas au plan. Comme il n’y avait que deux chemins, on décide de prendre l’autre. Seulement, cinq minutes plus tard, on rencontre un autre couple qui nous dit que le chemin n’est pas très bien marqué et qu’ils ont préféré rebrousser chemin.

Le lac Baïkal et ses petits imprévus
On décide quand même de continuer. Et, au bout d’une bonne heure de marche dans la forêt à chercher d’hypothétiques sentiers, on arrive à la conclusion que l’on est perdu. En même temps, on avait réussi à se perdre dans la forêt de Fontainebleau, alors… Au moins là, on pourra dire que l’on s’est perdu dans la forêt du lac Baïkal, ça fait plus chic ! En tout cas, ça promet pour la randonnée au Népal. Avant de rebrousser chemin pour retourner à la casse départ, on arrive quand même à avoir une jolie vue sur le lac :

Courir après le bus

Le lac Baïkal et ses petits imprévus
Comme on n’a pas vu grand-chose du lac,  on prévoit de faire le lendemain une balade en bateau. Mais quand on arrive à l’agence, on nous informe qu’elle est déjà pleine et qu’il n’y en a pas d’autres. On se rabat alors sur deux petites balades à pied de deux heures environ chacune. Là encore, on nous dit que c’est facile à trouver. Dans les deux cas, on a dû demander à plusieurs personnes pour trouver notre chemin mais cette fois-ci on y est arrivé ! Malheureusement, comme le temps s’était couvert entre temps, on n’a pas vu grand-chose.

Le soir, on retourne à Irkoutsk pour prendre le train de nuit direction Oulan Oude. On devait y arriver à 6h45 ce qui nous laissait 45 minutes pour trouver le bus qui nous amène à Oulan Bator et qui se trouvait, en théorie, à seulement dix minutes de la gare. Mais comme rien ne se passe vraiment comme prévu, le train arrive avec 15 minutes de retard et on prend la mauvaise sortie ce qui nous rallonge le chemin. Résultat, on se retrouve à courir en mode Pékin express pour tenter d’avoir notre bus. On arrive finalement au bon endroit avec trois minutes de retard.

Heureusement pour nous, le bus a également du retard et il n’est pas plein. On arrive donc à prendre in extremis le bus pour Oulan Bator. On comprend maintenant les hurlements de joie des candidats quand il arrive au bout de l’étape. Plus que douze heures de trajet et on arrive en Mongolie.

              


1.Posté par seb le 01/10/2013 13:31
Ben alors, pas de nouveaux commentaires et ou photos sur la Mongolie ??? (je sais que vous êtes occupés pendant au moins 8 heures par jour à regarder un épisode de Dexter mais quand même !!! :))

2.Posté par Vincent PAES le 08/10/2013 15:37
M'en parle pas, il me reste toujours à voir les deux derniers épisodes de Dexter. On capte rien en Mongolie.. Mais j'ai confiance en la Chine !

Pour les mises à jour, ne panique pas, ça arrive bientôt !

Nouveau commentaire :


Vous aimerez peut-être :
< >

Mercredi 6 Août 2014 - 13:44 Nordeste : entre dunes et plages paradisiaques

Mardi 5 Août 2014 - 22:55 L’Amazonie à la folie



Inscription à la newsletter


Vidéo à la Une

Les vaches de Sophia font aussi leur tour du monde



Le match : Deezer/Spotify http://t.co/ixhDeEEHLY
Lundi 22 Juin - 17:24
Nordeste : entre dunes et plages paradisiaques: Notre voyage dans le Nordeste brésilien nous conduira de Sao... http://t.co/ZN99cOuY6m
Mercredi 6 Août - 13:52
L’Amazonie à la folie: Pour se balader en Amazonie, il faut savoir être patient. En effet, les longs... http://t.co/67wgzlhgE8
Mardi 5 Août - 23:15
Lima la triste: Autant le dire tout de suite, visiter Lima en hiver ce n'est pas rigolo. Si la température est... http://t.co/NnXK5udZHw
Mardi 8 Juillet - 01:10

Un monde - des bonheurs

Pendant un an, nous sillonnerons le monde à la rencontre des autres. Nous partirons à la recherche du bonheur, où plutôt des bonheurs. À travers ce blog, nous vous raconterons nos aventures et nos rencontres. Dans la rubrique "Préparatifs", vous trouverez également tous les conseils pour préparer votre tour du monde. Bonne lecture !

bonial – prospectus et catalogues de vos magasins – moins de papier!