Comment survivre au transsibérien ?


20 Septembre 2013

Comme nous l’a conseillé Anja dans son interview bonheur, il faut, pour être heureux, savoir prendre les problèmes que l’on rencontre dans la vie avec humour. Je suis donc son conseil en vous proposant les quinze règles qui vous permettront de survivre au transsibérien en platzkart (3ème classe russe) entre Moscou et Irkoutsk, soit 88 heures ou trois jours et demi de trajet. Pour ceux qui ne savent pas ce que c’est un platzkart, c’est 60 personnes entassées dans un wagon de dix compartiments.

Bienvenue en prison
Bienvenue en prison
#1 : Regarder le paysage. Dans un train, c’est toujours ce qu’il y a de mieux à faire. Il y aura sûrement un paysage magnifique à observer. A moins que vous ne tombiez sur une usine désaffectée ou un bâtiment délabré.
 
#2 : Oublier vos règles d’hygiène.
Elles ne tiendront pas une journée. Pour vous aider, aller le moins possible aux toilettes. Pourquoi ? Deux toilettes pour soixante personnes, c'est assez clair pour vous ?

#3 : Ouvrir les fenêtres pour aérer. Ca peut paraître évident mais apparemment pas pour nos 58 « camarades » de wagon. Et bien sûr, précisons qu’il n’y a pas de clim…
 
#4 : Faire preuve d’organisation. Avant de ranger vos sacs, mettez de côté ce dont vous pourriez avoir besoin : nourriture, livre, ordinateurs. Sinon, vous serez obligé de faire bouger tout votre compartiment plusieurs fois dans la journée. Et cela ne vous aidera pas pour la règle n°7.

#5 : Boire du thé. L’eau chaude est gratuite, autant en profiter... Et en plus, cela vous occupera dix bonnes minutes. Ne répétez néanmoins pas trop l’opération sinon vous risquez de déroger à la règle n°2.

#6 : Rester positif. Des milliers de personnes s’en sont sûrement sorti vivantes, pourquoi pas vous…

#7 : Se faire des amis russes. Si possible qui parle anglais, cela la rend la chose plus facile. Sinon, cela peut représenter un beau challenge. Ce n’est pas le temps qui vous manque pour le réaliser. Vous pouvez par exemple montrer vos photos de vacances à des inconnus.

Comment survivre au transsibérien ?
#8 : Ecouter de la musique. Faites-vous une playlist avec des chansons du genre « I will survive », cela vous aidera à respecter la règle n°6, ou « S&M ». Parce que reconnaissez-le, si vous voulez être dans cette galère c’est que, quelque part, vous aimez un peu ça.

#9 : Profiter des pauses pour vous dégourdir les jambes et les bras. N’ayez pas peur d’être ridicule en réalisant des exercices de gymnastique à même le quai.

#10 : Penser comme un footballeur, match après match. Dans notre cas, raisonner en demi journée, si vous compter en heures, vous êtes mort.

#11 : Eviter les blagues du genre « On arrive dans combien de temps ? ». Surtout après seulement une heure de trajet. La réponse vous ferra beaucoup moins rire. Et en plus, vous aurez enfreint la règle n°10.

#12 : N’apporter pas de couteau avec vous. Vous risqueriez de vous retrouver en prison après vous en être servi contre, au choix, un russe ivrogne et gros  ronfleur, une bande de gamins footballeurs bruyants ou un groupe de paysans chinois débarquant à quatre heures du matin avec un nombre de bagages impossible à imaginer.

Je commence par frapper lequel ?
Je commence par frapper lequel ?
#13 : Faire preuve de patience.

#14 : Faire preuve de beaucoup de patience.

# 15 : Ecrire un article sur « Comment survivre au transsibérien ? ».
 
Après 88 heures de trajet, nous voilà enfin arrivé à Irkoutsk. Ca y est ! J’ai réussi à survivre au transsibérien. Le pire, c’est que l’on finit (presque) à s’habituer à la promiscuité. Une chose est sûre je ne serai plus vraiment le même. C’est une de ces expériences qui transforme un homme comme on dit.

Comment survivre au transsibérien ?
P.S : Irina tient à préciser qu’elle ne valide pas cet article. Elle se désolidarise complètement de mes propos. Elle me trouve trop dur envers le transsibérien et le peuple russe. (Fayotte…)
P.S 2 : Rassurez-vous, aucun enfant n'a finalement été maltraité.

              

Nouveau commentaire :


Vous aimerez peut-être :
< >

Mercredi 6 Août 2014 - 13:44 Nordeste : entre dunes et plages paradisiaques

Mardi 5 Août 2014 - 22:55 L’Amazonie à la folie



Inscription à la newsletter


Vidéo à la Une

Les vaches de Sophia font aussi leur tour du monde



Le match : Deezer/Spotify http://t.co/ixhDeEEHLY
Lundi 22 Juin - 17:24
Nordeste : entre dunes et plages paradisiaques: Notre voyage dans le Nordeste brésilien nous conduira de Sao... http://t.co/ZN99cOuY6m
Mercredi 6 Août - 13:52
L’Amazonie à la folie: Pour se balader en Amazonie, il faut savoir être patient. En effet, les longs... http://t.co/67wgzlhgE8
Mardi 5 Août - 23:15
Lima la triste: Autant le dire tout de suite, visiter Lima en hiver ce n'est pas rigolo. Si la température est... http://t.co/NnXK5udZHw
Mardi 8 Juillet - 01:10

Un monde - des bonheurs

Pendant un an, nous sillonnerons le monde à la rencontre des autres. Nous partirons à la recherche du bonheur, où plutôt des bonheurs. À travers ce blog, nous vous raconterons nos aventures et nos rencontres. Dans la rubrique "Préparatifs", vous trouverez également tous les conseils pour préparer votre tour du monde. Bonne lecture !

bonial – prospectus et catalogues de vos magasins – moins de papier!