Mongolie, beauté à l’état sauvage


12 Octobre 2013

Après être resté deux jours à Oulan Bator pour se reposer et visiter rapidement la ville, on part faire une excursion pour découvrir la Mongolie. Au programme, 3 000 kilomètres en quatorze jours à travers le désert de Gobi et la région centrale.

Entre poussière et ciel étoilé

La dream team !
La dream team !
Après seulement quelques kilomètres, on est frappé par ces immenses espaces habillés uniquement par quelques yourtes et troupeaux. Pendant deux semaines, on profitera de paysages sauvages à couper le souffle : plateaux encerclés de montagnes, falaises sorties de nulle part ou encore plaines arides s’étendant à perte de vue. Comme une image est toujours plus parlant qu’un long discours, voici quelques photos pour vous faire une idée. Si vous voulez en voir plus, regardez notre diaporama sur la Mongolie.

Les « white stuppa » d’Yolin Yam
Les « white stuppa » d’Yolin Yam

Les dunes de Khongoryn Els
Les dunes de Khongoryn Els

Steppe mongole
Steppe mongole

Notre coup de coeur !

Notre coup de cœur de cette quinzaine : la vue depuis le sommet des dunes de Khongoryn Els. Cela valait bien une petite vidéo :


Même la nuit, la nature nous gâte. En l’absence de pollution lumineuse, on peut observer un magnifique ciel étoilé. Seul bémol, l’aridité des paysages. Si on s’y attendait pour le désert de Gobi, on espérait voir un peu plus de verdure dans le centre de la Mongolie. Et, comme on fait environ quatre heures de voiture par jour, on bouffe de la poussière. On conseille donc plutôt de visiter la Mongolie en juillet. Au début de l’été, les paysages sont plus verts.

Chocs culturels

I got the power !
I got the power !
Cette nature sauvage a un prix : celui du confort. En Mongolie, tout est vraiment sauvage. Les infrastructures sont quasiment inexistantes et quand elles ont le mérite d’exister, ce n’est pas de la meilleure qualité. Dans les petites villes, l’accès à l’eau courante n’est pas encore généralisé. Quant aux routes, bien que de nombreuses soient en construction, elles se comptent encore sur les doigts de la main.
 
Mais ce qui marque surtout, ce sont les différences culturelles. Les Mongoles n’ont pas du tout le même concept du mot intimité. Pour les toilettes par exemple, pas besoin de porte. Et quand il y en a, elle est coupée en deux. Et oui, il faut croire que le Mongole veut profiter en permanence de la beauté de ses paysages. Autre exemple, vous pouvez entrer dans une yourte sans frapper. Et, même s’il n’y a personne, vous pouvez vous taper l’incruste à l’intérieur pour attendre quelqu’un. Ce qui nous amène au deuxième point de différence : l’hospitalité.
 
Dès que l’on rentre, on est très bien accueilli. Ce qu’ils proposent n’est pas toujours à notre goût mais au moins, ils sont généreux. Parmi les breuvages proposés, on retiendra en particulier l’airak, boisson nationale à base de lait de jument, qui contiendrait, selon notre guide, plus de soixante vitamines. Comme promis, on passe une petite dédicace à notre guide et chauffeur qui, avant de s’arrêter dans une yourte, vérifiaient à la jumelle qu’il y avait quelques poulains attachés, signe que le précieux nectar avait pu être préparé.

              


1.Posté par nana le 13/10/2013 19:37 (depuis mobile)
Coucou les aventuriers, un grand merci à vous! On voyage avec vous en suivant de près votre aventure et c est très plaisant! N oubliez pas d appliquer les trucs et astuces de "man versus Wild" en cas de situation difficile! :-)

2.Posté par Irina le 15/10/2013 03:43
Salut !

Merci pour ton message. On a justement pensé à lui en traversant le désert de Gobi. On se demandait si on serait prêt à dormir dans un cadavre de chameau ou à boire de l'eau filtrée par des chaussettes. On hésite encore !

Nouveau commentaire :


Vous aimerez peut-être :
< >

Mercredi 6 Août 2014 - 13:44 Nordeste : entre dunes et plages paradisiaques

Mardi 5 Août 2014 - 22:55 L’Amazonie à la folie



Inscription à la newsletter


Vidéo à la Une

Les vaches de Sophia font aussi leur tour du monde



Le match : Deezer/Spotify http://t.co/ixhDeEEHLY
Lundi 22 Juin - 17:24
Nordeste : entre dunes et plages paradisiaques: Notre voyage dans le Nordeste brésilien nous conduira de Sao... http://t.co/ZN99cOuY6m
Mercredi 6 Août - 13:52
L’Amazonie à la folie: Pour se balader en Amazonie, il faut savoir être patient. En effet, les longs... http://t.co/67wgzlhgE8
Mardi 5 Août - 23:15
Lima la triste: Autant le dire tout de suite, visiter Lima en hiver ce n'est pas rigolo. Si la température est... http://t.co/NnXK5udZHw
Mardi 8 Juillet - 01:10

Un monde - des bonheurs

Pendant un an, nous sillonnerons le monde à la rencontre des autres. Nous partirons à la recherche du bonheur, où plutôt des bonheurs. À travers ce blog, nous vous raconterons nos aventures et nos rencontres. Dans la rubrique "Préparatifs", vous trouverez également tous les conseils pour préparer votre tour du monde. Bonne lecture !

bonial – prospectus et catalogues de vos magasins – moins de papier!